Hundertwasser

[skip menu]

avril 2017

20 ans Village thermal, Blumau
2017-05-10

Hundertwasser sur le paysage aux maisons vallonnées « The Rolling Hills »: maisons-collines:

1. Développement de la nature en réponse au mitage du paysage.
2. Une vie en harmonie avec la nature.
3. « Atmosphère forestière et campagnarde » au lieu de « paysage de béton ».
4. La nostalgie du romantisme et de la créativité se concrétise.
5. Maisons entièrement recouvertes de végétation, lieux de promenade.
6. Maisons économisant l’énergie, fraîches en été, chaudes en hiver.
7. Gain de qualité de vie pour les riverains et pas seulement pour les habitants.
[…]

Une bonne maison doit associer ces deux aspects: l’harmonie avec la nature et la créativité humaine individuelle.
Nous avons trop longtemps assujetti la nature et nous connaissons les effets catastrophiques qui en résultent.

Il est grand temps de faire une fois le contraire et de nous rendre sous terre.

[…]

Lorsque nous nous rendons au-dessous de la nature, cela signifie symboliquement et pratiquement que nous vivons dans des maisons où la nature est au-dessus de nous, car il nous revient de ramener sur le toit la nature que nous assassinons par la construction de maisons. Le toits sont entièrement recouverts de végétation et de bois, et les habitants peuvent s’y promener. Il n’est de recoin de la maison que l’on ne puisse atteindre aisément. On peut s’attarder sur les toits, à l’air libre, dans la verdure et sous les arbres.

Les habitants sont fiers d’avoir bonne conscience envers la nature. Tout ce qui se trouve à l’horizontale sous le ciel appartient à la nature.
Ici, c’est une réalité.

L’homme est l’hôte de la nature et il doit se comporter en conséquence. Ici, c’est une réalité.

Sur les toits, l’homme doit rendre à la nature ce qu’il a usurpé illégalement. Ici, c’est une réalité.